2019, l’année des jours heureux ?

Une année de luttes et mobilisations s’achève. Quelques mois ont donc suffi pour que le pouvoir montre aux yeux du plus grand nombre son vrai visage. Un visage d’arrogance, de mépris et de brutalité sociale. Un visage de soumission à cette Europe libérale qui sacrifie nos services publics sur l’autel de la concurrence libre et non faussée. Un visage autoritaire pour réprimer un mouvement des gilets jaunes qui porte une colère et des revendications légitimes. Un visage manipulateur ne reculant devant aucune calomnie pour salir celles et ceux qui se sont mis en mouvement. Un visage fourbe protégeant à tout prix ses proches quels que soit leurs torts. Bref, le visage hideux d’une fin de règne et d’une 5ème République en état de pourrissement avancé.

2019 peut être l’année des jours heureux. Bien sûr, ce sera une année dominée sur le plan électoral par l’échéance européenne. Mais personne ne peut aujourd’hui prédire dans quel état sera le pays en mai prochain. Car la mobilisation des gilets jaunes a bouleversé les scénarios préétablis. Elle a mis sur le devant de la scène les exigences de justice sociale, d’égalité et de souveraineté. Elle a fait progresser considérablement la conscience collective de ce peuple qui semblait hier si affaibli et si divisé mais qui devient une force irrésistible quand il se met en mouvement.

Bien sûr, ce mouvement charrie une multitude de colères parfois contradictoires. Il cherche son chemin. La révolution citoyenne n’est pas un processus linéaire dont le déroulement serait écrit par avance. Tout est possible et les impasses sont nombreuses. Ce sont les impasses du bouc émissaire que vont sans aucun doute encourager les puissants pour diviser le peuple et conserver ainsi leurs privilèges. Ce sont les impasses de la violence comme seule modalité d’action qui peut paraître légitime pour répondre à la brutalité de la répression mais qui offrirait au pouvoir une formidable porte de sortie vers un régime encore plus autoritaire. Ce sont les impasses de l’opportunisme et de la récupération qui peuvent détourner le mouvement vers la satisfaction de quelques intérêts personnels.

Mais le peuple français a démontré ces dernières semaines sa grandeur. Il ne cède pas et ne se laisse pas manipuler par les artifices du pouvoir. C’est finalement comme si les décennies de trahison et de mensonges agissaient comme un vaccin. Dans ce processus d’auto-organisation populaire, les objectifs sont clairs : plus que jamais, en 2019, le pouvoir doit céder ou partir ! Voici donc ma résolution : nous serons toujours plus aux côtés de celles et ceux qui luttent tout en respectant le caractère auto-organisé du mouvement.

Un petit message plus personnel pour finir. Merci à toutes et tous de votre soutien qui est une formidable source d’énergie dans la lutte au quotidien. Merci de tous vos partages qui nous permettent de diffuser notre message malgré le poids des médias dominants.. Merci pour tout donc et merci de continuer à partager et à soutenir cette page qui contribue, à son modeste niveau, à cette tâche essentielle.

Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on telegram
Partager sur Telegram
Share on email
Partager par mail

Newsletter

Contact presse