8 juin 2020

Derichebourg : non à l’Accord de Performance Collective

Les salarié-es de Derichebourg Aeronautics, entreprise sous-traitante d’Airbus située près de Toulouse, se mobilisent depuis 10 jours contre la signature d’un accord honteux. Ci-dessous, mon communiqué de soutien.

Des négociations inquiétantes sont en cours au sein de Derichebourg. L’entreprise, qui emploie près de 1400 personnes en Occitanie, a commencé par annoncer un plan de 700 licenciements pour le mois de juin, avant de proposer un « Accord de performance collective » présenté comme une opportunité d’adoucir les effets du futur PSE.

Derichebourg Aeronautics Services, sous-traitant d’Airbus, est évidemment impacté par la crise qui touche l’aéronautique actuellement. Mais Derichebourg est un groupe aux reins solides : près de 3 milliards de chiffre d’affaires pour 2018-2019 et 22 millions de dividendes versés aux actionnaires lors du dernier semestriel. La direction pourrait et devrait faire le choix de soutenir ses salariés.

Au lieu de cela, elle propose de supprimer les indemnités de transports et de repas, ce qui revient à amputer les salaires de 200 à 300 euros ! Elle projette aussi le report d’une partie du 13e mois de juin à décembre (avant une suppression pure et simple ?), alors que les salariés comptent dessus pour pouvoir s’offrir des vacances.

Cet accord permettrait seulement de reporter le plan de licenciement à septembre, sans aucune garantie pour la suite ! Autrement dit, non seulement les licenciements auront lieu, mais en plus ils seront calculés sur une base salariale plus faible ! La direction gagne sur tous les tableaux.

La crise a bon dos ! Derichebourg profite de la situation pour supprimer des avantages historiques et baisser les salaires. Ce n’est pas aux salarié-es de payer la facture de la crise sanitaire.

Après un rassemblement fort de 200 personnes jeudi dernier, le syndicat Unsa Aérien et le collectif de salarié-es de Derichebourg appellent à une nouvelle manifestation mardi 9 juin à 14h30 devant le siège de l’entreprise. Je soutiens totalement leur action et invite les militant-es de la France insoumise à rejoindre les salarié-es rassemblé-es pour dénoncer cette imposture.

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur telegram
Partager sur Telegram
Partager sur email
Partager par mail

Newsletter

Contact presse