Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

11 novembre 2020

Accord de partenariat UE/Seychelles dans le domaine de la pêche durable et protocole de mise en œuvre (2020-2026) (A9-0185/2020 – Caroline Roose)

Le nouvel Accord de partenariat de pêche durable (APPD) entre l’Union et les Seychelles ainsi que son protocole applicable pour la période de 2020 à 2026 prévoient des possibilités de pêches importantes pour les navires européens dans les eux des Seychelles en échange d’une contribution financière de l’Union dont une partie doit servir à financer le secteur local de la pêche. Historiquement, ces accords thoniers entre l’UE et les Seychelles ont mené à la surexploitation des ressources halieutiques (notamment le stock de thon albacore) et n’ont pas permis un développement satisfaisant du secteur local de la pêche. Le nouvel APPD et le nouveau protocole prévoient des possibilités de pêche similaires à celles que permettait l’accord précédent et n’offrent pas de réelle garantie pour l’amélioration de la situation environnementale ou de la répartition équitable des fonds. Par ailleurs, les négociations se sont déroulées dans une opacité totale et sans jamais inclure le secteur local de la pêche et ses représentants. Dans un contexte où un tout récent rapport de WWF rappelle la surpêche dramatique qui afflige l’Océan Indien, je vote sans hésitation contre cet accord.