Question sur la lutte contre la pollution spatiale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

Manuel Bompard (GUE/NGL)

Huit mille tonnes de débris, dont 34 000 objets d’un diamètre supérieur à 10 cm, errent dans l’espace à l’heure actuelle. Les risques de collision entre ces déchets et les satellites, qui nous sont devenus indispensables, ne cessent d’augmenter. Et chaque collision, outre ses effets perturbateurs immédiats, crée encore davantage de débris, engendrant un cercle vicieux.

Face à ce problème, la réponse doit s’articuler en trois temps: prévenir les collisions; dépolluer l’espace; prévenir la pollution future.

L’Agence spatiale européenne dispose-t-elle de moyens suffisants pour gérer l’ensemble des alertes de collision?

Quelles sont les solutions techniques actuellement envisagées? Le commissaire Breton veut renforcer et développer les technologies duales, c’est-à-dire aux applications civiles comme militaires. Or, l’Agence spatiale européenne a pour mission d’agir à des fins exclusivement pacifiques. Comment concilier cela avec la technologie duale que sont les lasers?

Enfin, comment l’Agence propose-t-elle de réduire la pollution générée par les futurs satellites?

Restez informés !

Retrouvez mes actualités une fois par mois en vous abonnant à ma newsletter!