Question sur les réductions d’effectifs chez Airbus et l’importance stratégique du secteur aéronautique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

Sira Rego (GUE/NGL), Manu Pineda (GUE/NGL), Manuel Bompard (GUE/NGL), Cornelia Ernst (GUE/NGL)

Airbus a récemment annoncé que, dans le courant de 2021, elle licenciera plus d’un dixième de ses travailleurs dans le monde. Dans l’Union européenne, cela concerne plus de 1 600 travailleurs en Espagne, 5 000 en France et 6 000 en Allemagne.

Plusieurs États membres ainsi que la Commission ont décidé d’apporter une aide financière à Airbus (15 milliards d’euros en France, par exemple). Cependant, Airbus ne peut garantir qu’il n’y aura pas de pertes d’emplois.

Le secteur aéronautique est d’une importance stratégique pour l’Union européenne et constitue un élément fondamental de notre souveraineté industrielle. Ce secteur doit également se décarboner rapidement si l’Union européenne veut respecter ses objectifs climatiques.

La Commission compte-t-elle prendre des mesures pour garantir que les aides de l’Union européenne et des États membres seront subordonnées à la condition qu’il n’y ait pas de pertes d’emplois, de compétences et de savoir-faire chez Airbus?

Introduira-t-elle de nouveaux mécanismes pour placer cette industrie stratégique sous contrôle public, afin d’assurer son alignement sur les objectifs industriels et environnementaux de l’Union européenne?

Entend-elle établir une feuille de route pour assurer la décarbonation du secteur aéronautique européen et garantir son avenir?

Renseignez votre email et recevez les actualités de mes luttes tous les mois !