Réduire les inégalités avec un focus sur la pauvreté des travailleurs – Demirel (A9-0006/2021)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

Alors qu’à l’heure actuelle 95 millions d’Européens sont en risque de pauvreté et 7 travailleurs sur 10 payés au salaire minimum ont du mal à joindre les deux bouts chaque mois, ce rapport aurait été une belle occasion d’appeler à décréter l’état d’urgence sociale dans l’Union et proposer des mesures immédiates pour combattre le fléau de la pauvreté au travail.

Malheureusement, et bien que le rapport comporte de nombreux éléments positifs, il ne fait rien de tout cela et, pire encore, valorise les conditions d’exploitations des travailleurs des plateformes et des travailleurs détachés comme pouvant être « positives » à l’intégration sur le marché du travail…

Je suis donc profondément déçu par ce texte et ne m’abstiens que par égard aux éléments positifs par ailleurs présents tels que la nécessité de renforcer les services publics et les systèmes de sécurité sociale.

Renseignez votre email et recevez les actualités de mes luttes tous les mois !