Règles d’utilisation des créneaux horaires dans les aéroports de l’Union : allégement temporaire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

Afin de favoriser l’entrée de nouveaux concurrents sur le marché aérien, un règlement de 1993 obligeait les compagnies détentrices de créneaux de les utiliser à minimum 80% de leurs capacités sous peine de devoir remettre ces créneaux aux enchères. Ces créneaux, souvent situés sur les horaires les plus demandés (tels que les vols du matin) sont généralement entre les mains des compagnies historiques, et très convoités.

Au début de l’épidémie de Covid-19 plusieurs compagnies se sont retrouvés dans l’obligation de faire voler à vide leurs avions sous peine de perdre ces créneaux. Pour faire cesser cette aberration l’Union a adopté une suspension de ces règles sur le calcul de l’utilisation des créneaux du 1er février 2021 au 27 mars 2027.

Cette suspension arrivant bientôt à termes cette nouvelle proposition oblige cette fois-ci les compagnies à utiliser les créneaux horaires à hauteur de 50% (au lieu de 80%) sous peine de perdre ces créneaux. Ces 50% sont accompagnés de multiples exceptions qui rendent ce seuil acceptables par les compagnies historiques et les organisations syndicales du secteur. Je soutiens donc cette mesure.

Renseignez votre email et recevez les actualités de mes luttes tous les mois !