Rwanda, le cas de Paul Rusesabagina

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

Le 31 août 2020, le Bureau d’enquête du Rwanda a annoncé l’arrestation de Paul Rusesabagina, l’ancien directeur de l’Hôtel des Milles Collines où plus de 1 200 personnes se sont réfugiées lors du génocide de 1994. Il a été inculpé pour faits de terrorisme et meurtre. Kidnappé à Dubaï dans la nuit du 27 au 28 août dans des circonstances mystérieuses, il est resté en détention provisoire depuis lors.

Auparavant en exil en Belgique depuis 1996, Paul Rusesabagina est un opposant à l’actuel président du pays Paul Kagame. Il préside le Mouvement rwandais pour le changement démocratique (MRCD), une coalition de groupes d’opposition.

Cette résolution condamne dans les termes les plus vifs cette disparation forcée et cette détention arbitraire de M. Rusesabagina. La résolution exhorte les autorités rwandaises à l’autoriser à être entendu par un tribunal indépendant et impartial, appliquant les normes internationales en matière de droits de l’homme.

Par ailleurs, étant donné l’état de santé de M. Rusesabagina, la résolution demande au gouvernement de garantir son intégrité physique et son bien-être psychologique ainsi que l’accès à un traitement médical adéquat.

Je soutiens pleinement cette résolution et assure M. Rusesabagina de ma solidarité.

Restez informés !

Retrouvez mes actualités une fois par mois en vous abonnant à ma newsletter!