Sûreté de la centrale nucléaire d’Ostrovets (Biélorussie)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur email

La centrale nucléaire à Ostrovets, en Biélorussie, à 50 kilomètres seulement de Vilnius, dont elle pompe l’eau potable pour son refroidissement, menace l’Europe toute entière d’une réédition de la catastrophe de Tchernobyl.

Après des demandes répétées à la Biélorussie, le Groupement européen des autorités de sûreté nucléaire (ENSREG) a fini par être autorisé à se rendre sur place en février prochain et a confirmé l’existence de nombreuses lacunes. Rappelons que dès le lendemain de son inauguration, en novembre 2020, cette centrale a dû être mise à l’arrêt.

Au-delà de la situation immédiate à laquelle nous sommes confrontés, la centrale d’Ostrovets nous invite à réfléchir sur la direction que nous voulons prendre alors que nous sommes à la croisée des chemins. Il est temps de planifier, avec les salariés du secteur, le démantèlement du parc nucléaire et le passage à une Europe 100% renouvelables.

Cette résolution s’alarme de la situation de cette centrale en des termes justes, c’est une bonne base de départ. Je vote donc en faveur de ce texte.

Renseignez votre email et recevez les actualités de mes luttes tous les mois !